La chaufferie bi-énergie PDF Imprimer Envoyer
Afin d'optimiser les chaudières existantes, le Centre hospitalier de l'estran opte pour la solution mixte bois/gaz ; le gaz servant uniquement en cas de grand froid, de panne ou les mois sans chauffage.

L'installation de la chaufferie bois/gaz a permis une économie de 10% sur la facture annuelle et d'éviter 1 000 tonnes de CO2 par an.



Le bois-énergie est l'utilisation du bois comme source de production de chaleur.

Cette utilisation du bois présente plusieurs intérêts :
- il est abondant
- il est économique
- il crée des emplois localement dans la coupe, la transformation et le transport
- il est respectueux de l'environnement : il émet peu de polluants lors de sa combustion avec des matériels performants, d'une part, et, d'autre part, la quantité de dioxyde de carbone (CO2) rejetée dans l'atmosphère lors de la combustion correspondant sensiblement à celle absorbée par l'arbre au cours de sa croissance ; ainsi, grâce à ce cycle du carbone court, le bois-énergie ne contribue pas à la production de gaz à effet de serre.

En comptabilisant l'énergie consommée de l'arbre à la chaleur produite, y compris les étapes de transport et raffinage, le chauffage au bois émet 40 kg de CO2 par MWh de chaleur utile alors que les chaufferies au gaz, au fioul et à l'électricité émettent respectivement 222 kg, 466 kg et 180 kg de CO2 par MWh. Ainsi, l'utilisation du bois permet de diviser les émissions de CO2 par 12 par rapport au fioul et par 6 par rapport au gaz.



Contrairement à ce que l'on pourrait penser, l'utilisation du bois pour le chauffage ne détruit pas les forêts car il provient essentiellement d'éclaircies, de déchets forestiers et de déchets de l'industrie du bois.

La France possède le premier potentiel forestier européen. C'est un secteur en développement.


Présentation de la chaufferie centrale bi-énergie